Date actualité
Corps

L'application Coronalert peut désormais interagir avec les applications de suivi de contacts d'un certain nombre d'autres pays de la Communauté européenne, à savoir: Croatie, Danemark, Allemagne, Irlande, Italie, Lettonie, Pays-Bas, Pologne, Espagne et Chypre.

Il s'agit d'un avantage important notamment pour les citoyens qui vivent, travaillent ou font des achats dans les zones frontalières. 

En pratique,

  • Les utilisateurs de l'application Coronalert doivent installer la dernière mise à jour pour que cette nouvelle option puisse être utilisée
  • Il ne faut télécharger qu’une seule application, celle du pays où l’on vit et où l’on va se faire tester. 
  • En cas de résultat positif, un utilisateur de l'application Coronalert aura la possibilité d'indiquer dans quel pays il se trouvait avant de faire son test. Ainsi, les clés ne seront échangées avec ce pays que pour ces jours-là. Si un utilisateur étranger se révèle être infecté et le signale via son application, il sera averti via sa propre application, par exemple Coronalert. Vu le nombre de clés échangées entre applications, il est recommandé d’utiliser le WIFI, afin de réduire le coût de consommation de données.

La protection de la vie privée n’est pas menacée, et ces données sont échangées via un serveur défini par un consortium européen sous la coordination de la commission.