Date actualité
Corps

Sur proposition de la Ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, le secteur des maisons de repos, plusieurs scientifiques et ingénieurs se sont réunis pour examiner les mesures à mettre en place dans les établissements pour aînés en cas de canicule avec un potentiel risque de propagation du Covid-19. Le Covid-19 étant transmis par gouttelettes, les recommandations canicule habituellement déployées chaque année dans les collectivités ont dû faire l’objet d’analyses et d’attentions complémentaires. Les systèmes de ventilation initialement prévus peuvent en effet devenir des vecteurs de propagation du virus s’ils ne sont pas adaptés aux réalités actuelles de la crise sanitaire. Après validation par le groupe d’experts scientifiques de la crise Covid-19, le RAG (Risk Assessment Group), l’ensemble des recommandations regroupé dans une circulaire vient d’être envoyé aux 602 maisons de repos de Wallonie. Outre des dispositions d’ordre général comme, par exemple, une surveillance accrue des résidents et une constante hydratation, la circulaire prévoit désormais la désignation d’un référent canicule. Elle préconise également différentes pistes de climatisation à mettre en œuvre en espace collectif et individuel au regard des cas Covid-19. La circulaire encourage par ailleurs au maximum la ventilation naturelle des locaux aux heures fraîches de la journée, la réduction d’apports internes (éclairages, chargeurs, tv…) et externes de chaleur (fermeture des stores, films solaires…). Elle propose aussi des pistes alternatives de rafraîchissement comme notamment des « chill pillow » (oreiller où l’on insère des poches de gel refroidies), des bouillotes inversées (remplie d’eau glacée) ou encore d’envelopper la personne dans des draps humides et de procéder à une toilette corporelle complète, etc.