Date actualité
Corps

Sur demande du ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke, le Conseil supérieur de la Santé (CSS) a émis plusieurs recommandations:

  • Utilisation du vaccin AstraZeneca pour les personnes à partir de 18 ans, sans limite d'âge supérieure
  • Allongement maximal du délai entre les 2 doses du vaccin Pfizer à 35 jours 
  • Maintien des 2 doses pour les vaccins disponibles (Pfizer, Moderna et AstraZeneca)

Lors d'un précédent avis, le CSS s'était montré prudent dans ses recommandations par manque de données suffisantes dans la phase 3 de l'essai clinique d'AstraZeneca pour la tranche d'âge des personnes de plus de 55 ans. Depuis, les données récoltées dans le cadre de la vaccination massive au Royaume-Uni, en Ecosse et en Israël montrent, d'après Yves Van Laethem (président de la section vaccination du CSS) "efficacité du même ordre de grandeur que le vaccin Pfizer y compris chez les personnes âgées" pour le vaccin AstraZeneca.

Concernant l'espacement des doses de vaccin, Yves van Laethem indique que "le Conseil supérieur de la Santé estime que l'administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer doit rester aussi proche que possible des 21 jours recommandés. Ces études récentes permettent cependant d'envisager un allongement entre la première et la deuxième injection jusqu'à 42 jours, mais par mesure de prudence le CSS recommande de privilégier 35 jours". Cet allongement pourrait être envisagé si la situation sanitaire et épidémiologique exige une accélération de la vaccination.

En ce qui concerne l'administration d'une seule dose de vaccin Pfizer, Moderna ou Astra Zeneca, le CSS relève l'absence de donnée scientifique présentant l'efficacité de l'administration d'une dose unique. Selon Yves Van Laethem, l'étude d'observation israélienne (qui porte sur 600.000 personnes) "montre l’importance du gain occasionné par une 2e dose" en montrant une augmentation de l'efficacité vaccinale qui passe de 57% après la 1ère dose à 94% après la 2e dose. 

L’avis du CSS viendra nourrir la réflexion et la décision de la Taskforce vaccination et les ministres de la Santé.

Pour en savoir plus, vous pouvez :

- consulter l'avis du CSS

consulter l'étude observationnelle israélienne publiée dans The new England Journal of Medecine

- consulter l'étude britannique publiée dans Public Health England