Date actualité
Corps

Ce 22/04/2021, le Conseil supérieur de la santé (CSS) a émis de nouvelles recommandations relativement aux:

  • Femmes enceintes: A l’inverse des précédentes recommandations et sur la base des données scientifiques et des recommandations les plus récentes, le CSS estime que toutes les femmes enceintes devraient idéalement être vaccinées en priorité (phase Ib de la campagne), et ce par rapport à une femme non enceinte en raison du risque accru de COVID-19 sévère pour la mère et d’accouchement prématuré. Par ailleurs, le CSS réaffirme que les vaccins à ARNm contre la COVID-19 actuellement disponibles peuvent être administrés en toute sécurité aux femmes enceintes.
  • Femmes en âge de procréer et/ou souhaitant être enceintes: Etant donné l’existence de données limitées à ce propos et que les données animales existantes ne montrent pas d’impact de la vaccination en phase pré-conceptionnelle, le CSS n’émet pas d’objection à la vaccination systématisée de la femme en âge de procréer et souhaitant être enceinte, d’autant plus pour les travailleurs de la santé à haut risque d'exposition et les femmes présentant des comorbidités les plaçant dans un groupe à haut risque pour une COVID-19 grave (cf. avis CSS-9618). Par ailleurs, le CSS emboîte le pas à la BSRM et à l’AFMPS en recommandant une vaccination complète contre la COVID-19 avant la PMA9, soulignant ainsi que la PMA n’est pas une contre-indication à l’administration des vaccins contre la COVID-19 (BSRM, 2021 ; AFMPS, 2021).
  • Femmes allaitantes: Malgré l’absence de données cliniques disponibles sur le sujet, la plausibilité d’un effet toxique chez l’enfant allaité est faible, si pas inexistante. A l’instar de ce qui est dit dans les dernières recommandations de l’OMS, le CSS n’a pas de crainte particulière à ce sujet. Toutes les femmes allaitantes peuvent donc être vaccinées.

L'avis détaillé du CSS est consultable via ce lien.