Date actualité
Corps

Le Gouvernement de Wallonie, à l’initiative de la Vice-Présidente et Ministre de la Santé, Christie Morreale, vient d’arrêter les modalités d’organisation de la « campagne d’automne » de vaccination contre le covid-19 en Wallonie.

Conformément aux décisions de la Conférence Interministérielle Santé (CIM) et suivant l’avis du Conseil Supérieur de la Santé, cette campagne automnale visera prioritairement les personnes les plus fragilisées et exposées, à savoir : les personnes immunodéprimées, celles de 65 ans et plus, les résidents des structures d’hébergement (maisons de repos, handicap, santé mentale) les professionnels de la santé et les 50-64 ans. Une attention particulière sera également accordée aux femmes enceintes.

Le reste de la population de 18 ans et plus pourra ensuite se faire vacciner sur base volontaire.

Chaque personne qui remplit les durées requises entre deux injections (idéalement 6 mois) pourra donc recevoir ce booster très efficace contre les formes graves du covid-19.

Cette campagne de vaccination automnale sera également l’occasion d’encourager toute personne ne disposant pas encore d’une protection vaccinale optimale à recevoir sa première vaccination ou son premier booster.


En pratique

La nouvelle campagne wallonne de vaccination démarrera la semaine du 5 septembre.

Au total, elle devrait s’étendre sur une période d’environ 8 semaines afin de se donner les meilleures chances de se protéger et de traverser la période automne-hiver le plus sereinement possible.

Concrètement, les personnes de plus de 65 ans, les immunodéprimés, le personnel des maisons de repos ainsi que le personnel du secteur de la santé recevront, fin août, une invitation pour aller se faire vacciner prioritairement dès début septembre. Cette première phase de vaccination devrait s’étendre sur environ quatre semaines.

Durant cette étape et à l’instar des campagnes antérieures, les hôpitaux pourront prendre en charge la vaccination de l’ensemble de leur personnel. A cet égard, un courrier d’information et d’organisation vient de leur être envoyé. Les maisons de repos et structures résidentielles de santé mentale et pour personnes adultes en situation de handicap pourront également directement vacciner leurs résidents. Le processus organisationnel est aussi en cours.

En parallèle, une information spécifique sera diffusée à l’attention des femmes enceintes afin de les encourager à prendre rendez-vous directement en téléphonant à l’AVIQ, au 071/31.34.93. (accessible du lundi au vendredi de 8h à 17h).

Dans un second temps, les personnes de 50 à 64 ans recevront une invitation pour aller se faire vacciner.

La possibilité sera ensuite offerte à la population de 18 ans et plus d’aller chercher sa dose booster pour maintenir une protection élevée contre les formes graves de la maladie. Cette catégorie de personnes ne recevra pas d’invitation. Elle pourra aller se faire vacciner, sur base volontaire, c’est-à-dire en prenant directement rendez-vous dans un des lieux de vaccination.

La plateforme QVAX sera réactivée afin de permettre aux personnes désireuses d’être vaccinées plus vite afin de pouvoir être appelées en cas de plages disponibles.


La logistique.

Pour garantir une possibilité de vaccination de proximité à chaque citoyen.ne, la Wallonie va de nouveau renforcer le maillage des lieux de vaccination. Pour rappel, pendant la période des vacances d’été, 5 centres de vaccination restent ouverts.

Toutes les informations (lieux, mode de prise de rendez-vous, conditions, etc.) sont disponibles et sont adaptées en permanence sur le site www.jemevaccine.be ou via l’AVIQ au 071/31.34.93 (accessible du lundi au vendredi de 8h à 17h).

Concrètement, dès le démarrage de la campagne automnale, il sera possible de se faire vacciner dans :

  • 21 centres de vaccination répartis sur l’ensemble du territoire wallon.
    Dès la semaine du 5 septembre, 21 de centres de vaccination ouvriront à nouveau leurs portes au public.
    Ils seront accessibles, pour la plupart, 6 jours par semaine à un rythme de 10 heures par jour. Les centres offriront de 4 à 8 lignes de vaccination.
    La vaccination s’effectuera dans un premier temps, sur rendez-vous, pour les personnes ayant reçu une invitation.
     
  • Plus de 50 pharmacies participantes.
    Après une phase pilote réussie, la vaccination dans les pharmacies vient d’être amplifiée. A la mi-juillet, près d’une cinquantaine d’officines propose de vacciner sur rendez-vous un peu partout en Wallonie. Ce réseau continuera à s’étoffer courant septembre.
     
  • Auprès d’un médecin généraliste participant.
    Les médecins généralistes volontaires continueront également de vacciner au sein de leur cabinet médical ou à domicile, sur rendez-vous ou suivant des plages horaires spécifiques. Pour celles et ceux qui souhaitent bénéficier de cette vaccination, les autorités publiques les invitent à prendre contact auprès de leur médecin généraliste.

 

Au total, le nouveau dispositif déployé en Wallonie permettra de vacciner environ 184.000 personnes/semaine. Pour rappel, 85% de la population wallonne de 18 ans et plus est vaccinée contre le covid-19 et 67% est allée chercher sa dose booster. Pour les publics de 65 ans et plus, ce dernier taux s’élève à 85% et à 84% pour les immunodéprimés.

Ci-dessous, la liste des centres et lieux de vaccination par province.