Plus de 80% des personnes de 65 ans et plus en Wallonie ont reçu une première dose de vaccin

Le cap symbolique de 80% de personnes âgées de 65 ans et plus vaccinées en première dose vient d’être franchi en Wallonie (80,6% pour un total de 541.414 personnes vaccinées).  

La Wallonie compte désormais 37,4% de personnes de plus de 18 ans vaccinées en première dose et 12,2% en seconde dose. Plus d’un million de personnes a ainsi reçu une première dose vaccinale.

Aujourd’hui, plus de 45% des personnes à risque en termes de santé (comorbidités) âgées de 18 à 64 ans ont également été vaccinées. Il reste aujourd’hui un peu moins de 25.000 personnes à inviter dans cette catégorie.

La condition de taux de vaccination fixée par le Codeco, à savoir un taux de vaccination pour le groupe d’âge des 65+ de plus de 80% au 8 mai est donc aujourd’hui remplie.

Les livraisons de vaccins s’accélérant, la Wallonie encourage toutes les personnes de 65 ans et plus à se faire vacciner sans retard.

A cet égard, l’opération « Re Vax 65+», qui compte déjà près de 8700 rendez-vous pris via le call center vaccination, est toujours active et sera clôturée d’ici la mi-mai. Cette opération permet aux personnes âgées de plus de 65 ans d’appeler le numéro gratuit 0800/45 019 et d’obtenir rapidement un rendez-vous pour aller se faire vacciner, à l’aide simplement de son numéro de registre national.

Accélération de la campagne de vaccination en Wallonie

Depuis le 15 mars, la Wallonie a déployé ses 40 centres de vaccination auxquels sont venus s’ajouter 12 antennes de proximité. 52 sites de vaccination sont donc aujourd’hui actifs sur le territoire régional pour vacciner la population et, actuellement, les personnes de 65 ans et plus ainsi que celles à risques (comorbidités).
Ces dispositifs ont été dimensionnés de manière à pouvoir effectuer un peu plus de 207.000 injections par semaine, 6 jours/7, jusqu’à 15 heures par jour pour les centres majeurs et 12 heures pour les centres et antennes de proximité. Ils tournent aujourd’hui en-deçà de cette capacité tenant compte du nombre de vaccins reçus de manière hebdomadaire par la Belgique, même si la progression est significative chaque semaine. Ainsi ce sont 160.000 doses qui devraient être administrées cette semaine pour environ 120.000 la semaine passée. Ces sites de vaccination vont toutefois monter en puissance.


Les firmes pharmaceutiques ont en effet annoncé une augmentation de leurs livraisons en mai et plus encore durant quelques semaines en juin.
Sur base de ces annonces de livraison et sur proposition de la Vice-Présidente et Ministre de la Santé, Christie Morreale, le Gouvernement de Wallonie, vient de décider d’augmenter la capacité des 52 sites de vaccination de Wallonie.
Le potentiel de vaccination sera ainsi porté à 250.000 doses par semaine dès début mai et 400.000 doses dès le 1 er juin permettant ainsi d’absorber la totalité des doses annoncées si elles se confirment.
Cette montée en puissance s’opérera, dès cette semaine, via deux principaux leviers :

  1. Augmenter la cadence d'injection par heure. Dans le respect de la santé et de l’intégrité des personnes, chaque vaccinateur pourra passer de 20 à 25 injections par heure.
  2. Créer 86 nouvelles lignes de vaccination, réparties équitablement sur le territoire wallon, dans les centres existants qui offrent suffisamment d’espace d’adaptation. Grâce à la mobilisation du personnel de soin, administratif ainsi qu’aux nombreux volontaires, ces nouvelles lignes pourront rapidement être déployées.

Un budget de plus de 26.5 millions vient d’être dégagé par le Gouvernement afin de mener à bien cette opération d’accélération de la vaccination.
En cas de besoin, deux autres leviers pourront également être activés si les livraisons le nécessitent :

  1. Ouvrir les 40 centres de vaccination fixes le dimanche afin d'être opérationnels 7 jours/7 (Potentiel d'augmentation de plus de 33.000 injections/semaine).
  2. Généraliser l'ouverture de tous les centres à 15h par jour, de 7h à 22h. Actuellement, seuls les 9 centres majeurs de Wallonie sont ouverts selon cet horaire. Les centres de proximité et les antennes sont, quant à eux, ouverts 12h par jour, de 8h à 20h. (Potentiel d'augmentation de plus de 26 000 injections/semaine).

« Grâce aux livraisons annoncées, à la mobilisation des équipes qui travaillent d’arrache-pied dans les centres de vaccination et en coulisse, cette nouvelle amplification de la campagne de vaccination devrait nous permettre de passer de 160.000 doses administrées cette semaine, à 250.000 à partir de début mai et à 400.000 en juin, soit une augmentation de près de 60 %. Plus que jamais, la Wallonie entend saisir toutes les opportunités d’accélérer la vaccination », conclut Christie Morreale.

La Wallonie lance l'opération Re Vax 75+ pour encourager les 75 ans et plus à se faire vacciner

Aujourd’hui en Belgique, environ 40 à 50 personnes décèdent chaque jour du Covid-19. Les personnes âgées sont les plus vulnérables face à ce virus mortel et la vaccination, conjuguée au respect des gestes barrières, représente la seule protection possible ; ses résultats sont déjà probants dans toutes les maisons de repos du pays.

Les centres de vaccination de Wallonie vaccinent actuellement les personnes de 65 ans et plus selon un ordre d’âge décroissant ainsi que les personnes plus jeunes mais à risque en termes de santé (comorbidités). Aujourd’hui, 1 personne sur 3 a reçu une dose de vaccin en Wallonie, soit 30,1% de la population adulte.

A ce jour, toutes les personnes de 75 ans et plus auraient dû recevoir leur invitation à la vaccination. Afin de les encourager et, si besoin, les aider à prendre rendez-vous pour aller rapidement se faire vacciner avant de clôturer la phase de vaccination pour les personnes âgées, la Wallonie démarre ce mardi 27 avril après-midi, l’opération « Re Vax 75 +». Elle durera une dizaine de jours. « Re Vax » est destinée à offrir une seconde chance aux personnes de 75 ans et plus de se faire vacciner en priorité.

Concrètement, les Wallon.ne.s de 75 ans et plus qui hésitaient, ont souhaité attendre un peu avant de se faire vacciner, ont égaré leur code ou l’ont laissé se périmer ou encore qui n’auraient pas reçu le courrier qui leur était destiné, etc. qui souhaitent se faire vacciner sont invité.e.s à appeler, à partir de ce mardi 27 avril après-midi, le numéro gratuit 0800/45.019. Un rendez-vous dans un centre de vaccination leur sera rapidement donné. L’opération « Re Vax 80+ » actuellement en cours depuis quelques jours a, pour sa part, déjà permis à 2269 personnes de plus de 80 ans de prendre rapidement rendez-vous pour aller se faire vacciner.

Cet appel s’adresse en outre aux proches des personnes âgées, à leurs familles et amis. Les autorités wallonnes les encouragent à assister leurs parents, grands-parents ou personnes âgées proches d’eux à participer à cette opération et à se protéger ainsi au plus vite contre la Covid-19. Ces derniers peuvent également appeler le numéro gratuit pour aider une personne de 75 ans et plus qui souhaite se faire vacciner à s’inscrire. 

Cette opération n’exclut en aucun cas les personnes de la suite de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Si elles ne saisissent pas cette seconde chance de vaccination, elles pourront toujours aller se faire vacciner avec la population générale (phase 2 de la campagne de vaccination) mais perdront leur ordre de priorité.

Cette opération « Re Vax » n’est par ailleurs pas destinée aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer. A cet égard et tel que défini par la procédure interfédérale, les personnes dans l’incapacité de se déplacer sont invitées à prendre contact avec leur médecin traitant pour demander d’effectuer leur vaccination à domicile. Le médecin contactera le centre de vaccination qui lui est attaché afin de disposer de la dose de vaccin nécessaire.

La CIM Santé publique prend de nouvelles décisions dans l'opérationnalisation de la vaccination

Sur base de l'avis de l'EMA, du Conseil Supérieur de la Santé et de la Task Force Vaccination, la Conférence Interministérielle Santé Publique (CIM) a décidé de:

  • recourir au vaccin Johnson & Johnson pour tous les adultes sans limite d'âge;
  • recourir au vaccin AstraZeneca pour les personnes âgées de 41 ans et plus, sur base de la récente analyse bénéfices/risques effectuée par l'EMA. Pour ce groupe, les avantages du vaccin l'emportent largement sur les rares risques. Toute personne ayant déjà reçu une première dose de ce vaccin recevra également une seconde dose après douze semaines;
  • vacciner en priorité les femmes enceintes sur base de l'avis du Conseil Supérieur de la Santé et de la Task Force,

La CIM, en présence de divers experts, a pris ces décisions sur la base des analyses de l'Agence européenne des médicaments (EMA), du Conseil supérieur de la Santé et de la Task Force Vaccination, entre autres. Elle a également pris en compte le nombre toujours élevé d'infections à la COVID-19, le risque de nouveaux variants et la pression toujours forte sur notre système de santé et les hôpitaux.

Ces décisions permettront de poursuivre le déroulement de la campagne de vaccination.

Le Conseil supérieur de la santé recommande la vaccination prioritaire des femmes enceintes

Ce 22/04/2021, le Conseil supérieur de la santé (CSS) a émis de nouvelles recommandations relativement aux:

  • Femmes enceintes: A l’inverse des précédentes recommandations et sur la base des données scientifiques et des recommandations les plus récentes, le CSS estime que toutes les femmes enceintes devraient idéalement être vaccinées en priorité (phase Ib de la campagne), et ce par rapport à une femme non enceinte en raison du risque accru de COVID-19 sévère pour la mère et d’accouchement prématuré. Par ailleurs, le CSS réaffirme que les vaccins à ARNm contre la COVID-19 actuellement disponibles peuvent être administrés en toute sécurité aux femmes enceintes.
  • Femmes en âge de procréer et/ou souhaitant être enceintes: Etant donné l’existence de données limitées à ce propos et que les données animales existantes ne montrent pas d’impact de la vaccination en phase pré-conceptionnelle, le CSS n’émet pas d’objection à la vaccination systématisée de la femme en âge de procréer et souhaitant être enceinte, d’autant plus pour les travailleurs de la santé à haut risque d'exposition et les femmes présentant des comorbidités les plaçant dans un groupe à haut risque pour une COVID-19 grave (cf. avis CSS-9618). Par ailleurs, le CSS emboîte le pas à la BSRM et à l’AFMPS en recommandant une vaccination complète contre la COVID-19 avant la PMA9, soulignant ainsi que la PMA n’est pas une contre-indication à l’administration des vaccins contre la COVID-19 (BSRM, 2021 ; AFMPS, 2021).
  • Femmes allaitantes: Malgré l’absence de données cliniques disponibles sur le sujet, la plausibilité d’un effet toxique chez l’enfant allaité est faible, si pas inexistante. A l’instar de ce qui est dit dans les dernières recommandations de l’OMS, le CSS n’a pas de crainte particulière à ce sujet. Toutes les femmes allaitantes peuvent donc être vaccinées.

L'avis détaillé du CSS est consultable via ce lien.

Le Comité de concertation établit les règles concernant les terrasses extérieures

Comité de concertation, ont aujourd’hui concrétisé des décisions antérieures.

1. Confirmation de la fin de la pause pascale (bulle extérieure de 10, réouverture des commerces sans rendez-vous et possibilité de faire ses courses accompagné.e d'un membre du foyer, réouverture des métiers de contact non médicaux)

2. Ouverture des terrasses sous conditions:

  • Maximum 4 personnes par table (ou personnes du même foyer)
  • Au moins 1,5 mètre entre les tablées
  • Places assises à table uniquement
  • Port du masque obligatoire pour le personnel et les clients tant qu’ils ne sont pas assis à table
  • Service au bar non autorisé
  • Possibilité pour les clients d’accéder ponctuellement et brièvement à l’espace intérieur pour utiliser les infrastructures sanitaires, pour accéder à la terrasse ou pour payer.
  • Heures d’ouverture limitées de 8h00 à 22h00

3. Secteur culturel et événementiel 

Cela concerne des événements majeurs tels que des représentations culturelles et autres, des compétitions et des foires commerciales.

  • Mois de mai: autorisation d'activités en extérieur réunissant jusqu’à 50 personnes. Une série d’événements tests en intérieur seront par ailleurs organisés.
  • Mois de juin: autorisation d'activités en extérieur  jusqu’à 200 personnes et occupation maximale de la salle sera de 75% du CIRM (Covid Infrastructure Risk Model), avec un plafond de 200 personnes, pour les activités en intérieur.

Le port du masque et le respect d’une distance physique appropriée seront toujours obligatoires lors des événements intérieurs et extérieurs. En ce qui concerne les événements organisés à l’intérieur, les participants devront toujours être assis.

4. Activités de jeunesse et des clubs

  • A partir du 8 mai, les activités organisées (p. ex. club sportif ou association) à l’extérieur seront autorisées avec un maximum de 25 participants et ce, pour tous les âges, sans public et sans nuitée. Les enfants jusqu’à 12 ans inclus peuvent se retrouver à l’intérieur avec 10 participants maximum.
  • À partir du 25 juin, les activités organisées à l’intérieur et à l’extérieur seront autorisées avec un maximum de 50 participants. Concernant les camps de jeunes, les nuitées seront aussi autorisées à partir de cette date. Les foires et brocantes et marchés aux puces non professionnels, seront également autorisés à partir de juin.

5. Importance de la vaccination et responsabilité personnelle

La réouverture progressive de l’économie et la reprise de la vie sociale suivent le rythme de la campagne de vaccination. Le Comité de concertation appelle donc les citoyens à se faire vacciner : lorsque que vous recevez une invitation à vous faire vacciner, prenez rendez-vous immédiatement. Cette invitation est un ticket non seulement pour votre liberté, mais aussi pour notre liberté à tous.

L’assouplissement des règles se fait étape par étape. Plus de liberté signifie aussi plus de responsabilité individuelle. En veillant à la sécurité de tous dans les jours et les semaines à venir, nous pourrons envisager un bel été.

Consulter les mesures sur le site de référence info-coronavirus.be.

Opération « Re Vax 80+ » en Wallonie : Seconde chance de vaccination pour les citoyens âgés de 80 ans et plus.

Les centres de vaccination de Wallonie vaccinent actuellement les personnes de 65 ans et plus selon un ordre d’âge décroissant. Ils vaccinent également progressivement des personnes plus jeunes mais à risque en termes de santé (comorbidités). Aujourd’hui, plus d’1 personne sur 4 a reçu une dose de vaccin en Wallonie, soit 25,2 % de la population adulte.

A ce jour, toutes les personnes de 80 ans et plus auraient dû recevoir leur invitation à la vaccination. On constate cependant qu’un certain nombre d’entre elles (26 à 28%) n’a pas encore pris rendez-vous. Or, ce sont les plus vulnérables à une Covid-19 sévère, et les résultats de la vaccination dans les maisons de repos montrent une remarquable protection de celles-ci à l’heure où une troisième vague de l’épidémie nous touche.

Au regard de ces éléments, la Wallonie a décidé de lancer dès ce mardi 20 avril après-midi, l’opération « Re Vax 80+ » destinée à clôturer la vaccination des personnes de 80 ans et plus.

Les personnes de 80 ans et plus hésitantes, retardataires, celles qui ont laissé leur code se périmer, qui l’ont égaré ou celles et ceux qui n’auraient pas reçu le courrier qui leur était destiné, etc. qui habitent en Wallonie et qui souhaitent se faire vacciner sont dès lors invitées à appeler le numéro gratuit 0800/45 019 : un rendez-vous dans un centre de vaccination leur sera donné.

Cet appel s’adresse aussi aux proches des personnes âgées, à leurs familles et amis. Les autorités wallonnes les encouragent à assister leurs parents, grands-parents ou personnes âgées proches d’eux à participer à cette opération et à se protéger ainsi au plus vite contre la Covid-19. Ces derniers peuvent également appeler le numéro gratuit pour aider une personne de 80 ans et plus qui souhaite se faire vacciner à s’inscrire. 

Le call center vaccination 0800/45 019 a été spécialement aménagé pour l’occasion. Des opérateurs dédiés à l’action « Re Vax 80+ » répondront spécifiquement aux appelants et les aideront à fixer leurs rendez-vous. Les appelants sont aussi invités à préparer le numéro de registre national de la personne à vacciner (au dos de la carte d’identité) et, s’ils en disposent, la lettre de convocation avec le code de vaccination.

L’opération durera 10 jours à dater de mardi après-midi et, dès lors, la Wallonie recommande aux personnes de ne pas se précipiter sur le call center.

Report temporaire des premières administrations des vaccins Johnson&Johnson/Janssen (J&J)

La CIM Santé publique a décidé aujourd'hui de reporter temporairement les premières administrations des vaccins Johnson&Johnson/Janssen (J&J) qui devaient commencer ce vendredi.

J&J a décidé hier de suspendre temporairement ses livraisons en Europe. Une nouvelle évaluation aura lieu au début de la semaine prochaine. En raison de l'approvisionnement limité en avril, cette décision n'aura pas d'impact significatif à court terme sur la stratégie de vaccination dans notre pays.


Hier, le gouvernement américain a suspendu pendant quelques jours l'administration du vaccin Johnson&Johnson/Janssen (J&J) après que plusieurs cas de thrombose sévère du sinus veineux cérébral, associée à un taux faible de plaquettes, ont été signalés1. Il s'agissait de 6 femmes (âgées de 18 à 48 ans) qui ont développé ces symptômes 6 à 13 jours après la vaccination, sur un total de 6,8 millions de doses administrées. Cette décision a été prise à titre préventif en attendant qu'un groupe d'experts indépendants du CDC - ACIP (Advisory Committee on Immunization Practices) examine ces cas et évalue les avantages par rapport aux risques.


Aujourd'hui, la firme J&J a également informé officiellement la Belgique qu'elle suspendait temporairement ses livraisons aux États membres de l’Union européenne. Elle demande aux pays qui ont déjà reçu des livraisons de vaccins de les placer en quarantaine pour le moment.


L'Agence européenne des médicaments (EMA) vient de relayer dans un communiqué cette décision de J&J et prévoit de formuler une recommandation sur le vaccin la semaine prochaine. L'EMA maintient sa position selon laquelle les avantages du vaccin l'emportent sur les risques d'effets secondaires. Son comité de pharmacovigilance (PRAC) a déjà posé des questions supplémentaires à J&J et est en consultation permanente avec ses collègues américains de la FDA (Food & Drug Administration).

Le Comité de concertation se prononce sur un assouplissement progressif des mesures à-partir du 19/04/2021

En se basant sur plusieurs éléments factuels parmi lesquels l'accélération de la campagne de vaccination, le Comité de concertation de ce 14/04/2021 a décidé d'une série de mesures résumées ci-dessous:

Récapitulatif des mesures du Codeco du 14.04.2021

Le Comité de concertation constate par ailleurs que, dans certaines parties du pays, trop peu de personnes se présentent à leur rendez-vous de vaccination. Il rappelle que la vaccination est la seule option de sortie structurelle de la pandémie. Les vaccins sont sûrs et efficaces. Les effets secondaires potentiels sont très rares et légers, surtout en comparaison avec les symptômes de contamination à la COVID qui sont mille fois plus fréquents et mortels. Le Codeco invite les citoyen.ne.s à protégez leur vie et celle de leurs proches en se faisant vacciner.

Pour prendre connaissance des mesures en détail, consultez le site de référence info-coronavirus.be.

Pour prendre connaissance des mesures expliquées en langues étrangères (albanais, anglais, arabe, arménien, dari, espagnol, farsi, ourdou, pachto, polonais, russe, somali, tchètchène, turc), consultez le site du Setisw.

 

 

1 Wallon sur 5 en âge d'être vacciné a reçu au moins une dose de vaccin : la barre des 20% de vaccinés franchie ce samedi

Sur la semaine écoulée et au regard du nombre de vaccins disponibles, les centres et antennes de vaccination, les hôpitaux et les institutions collectives de soins (handicap, santé mentale) ont administré 133.000 doses vaccinales, ce qui porte à 782.700 doses administrées et enregistrées en date du 10 avril en Wallonie, pour près de 2.500.000 doses administrées en Belgique depuis le début de la campagne de vaccination. La barre des 20% de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin a été franchie ce samedi en Wallonie : 1 personne sur 5 en âge d’être vaccinée l’a été.

Le bilan de la semaine montre qu’il y a eu un effet « Astra Zeneca » très limité sur la campagne de vaccination en Wallonie. Sur les 60.700 injections faites avec ce vaccin, la cellule Covid-19 a constaté plus ou moins 10% de désistement, immédiatement comblés par la prise de nouveaux rendez-vous. 

Près de 4000 personnes ont également pu profiter cette semaine du système Qvax pour 160.000 Wallon.ne.s inscrit.e.s sur la liste des réservistes. L’ensemble des centres de vaccination sera relié au système Qvax d’ici la fin de la semaine.

Pour cette semaine du 11 avril, la Wallonie a distribué un peu plus de 108.000 doses de vaccins qui sont réparties de la manière suivante :  

  • 106.209 dans les centres et antennes de vaccination ;
  • 1894 à destination des hôpitaux et des collectivités (handicap, santé mentale…). 

La Région ouvrira par ailleurs, dès ce lundi, ses 4 dernières antennes de vaccination de proximité (Walcourt, Philippeville, Limbourg et Bouillon) atteignant ainsi le déploiement total des 52 sites de vaccination sur son territoire.

Pour rappel, seules les personnes ayant reçu une invitation à la vaccination et qui ont confirmé leur rendez-vous sur internet ou via le numéro d’appel figurant sur la convocation, sont invitées à se présenter dans les centres de vaccination.