Voyager en Europe - surveillez le code couleur de votre destination

De nouvelles dispositions ont été prises pour les voyages touristiques ou non-essentiels à l’étranger dans les pays accessibles aux voyageurs belges. Ces dispositions vous permettent de prendre connaissance des mesures applicables à votre voyage. Les zones rouges sont des zones qui ont été placées en isolation par le pays lui-même ou qui sont considérées comme à très haut risque de contamination au virus pour les touristes belges. La Belgique interdit formellement les voyages touristiques ou non-essentiels dans ces zones. Les voyageurs qui malgré cette interdiction reviendraient de ces zones seront pris en charge comme des « contacts à haut risque » et donc soumis à l’obligation de passer un dépistage et d’effectuer une quarantaine.
Les zones oranges sont des zones qui sont considérées comme à haut risque de contamination au virus pour les touristes belges. Il n’y a pas d’interdiction de voyage dans ces zones. Contrôlez avant votre départ l’avis de voyage pour ces destinations : il est possible que les autorités locales établissent des limitations pour les touristes belges. Il peut s’agir d’une obligation d’inscription, de la présentation d’un test Covid-19 récent et négatif ou même d’une quarantaine à effectuer sur place. Il est demandé aux voyageurs qui reviendraient de ces zones de passer un dépistage et d’effectuer une quarantaine.

Les zones vertes sont des zones qui sont considérées comme à bas ou très bas risque sanitaire. Il n’existe pas de restrictions de voyage dans ces zones. Il reste cependant important de prendre connaissance de l’avis de voyage relatif à votre destination. Pendant votre séjour, suivez les recommandations des autorités locales relatives aux mesures d’hygiène, de distance et de port du masque.
Vous trouverez tous les avis de voyages, régulièrement mis à jour, sur le site des Affaires Etrangères.

Que dois-je faire si je reviens de mes vacances dans un pays européen?
Comment se passe mon dépistage à mon retour?
Pendant la quarantaine, dois-je prendre des jours de congé supplémentaires ?
Quelles sont les règles que je dois respecter pendant ma période de quarantaine ?
Toutes les réponses à ces questions sur le site info-coronavirus

Soutien des équipes et des résidents en MR et MRS

Au mois d'avril, le Gouvernement wallon a adopté des décisions visant à débloquer des moyens financiers extraordinaires afin de soutenir certains opérateurs du secteur de l’action sociale et de la santé dans le contexte de crise sanitaire du Covid-19. Cette décision augmente l’offre de service des opérateurs de la santé mentale afin de pouvoir consacrer le temps nécessaire à l’écoute des équipes professionnelles confrontées à la maladie des autres et à la crainte de la maladie pour eux-mêmes. Elle implique également que les professionnels de la santé mentale puissent adapter leurs services pour répondre aux besoins rencontrés par les citoyens confrontés à ces troubles, mais aussi pour poursuivre les accompagnements habituels. Vous trouverez dans le lien ci-dessous une présentation de ces équipes de soutien et des listings de contacts

Obligation de quarantaine pour les personnes qui reviennent de « zones de risque »

Afin de lutter contre un éventuel rebond de l’épidémie de covid-19 en Belgique, le Comité de concertation (CODECO) s’est réuni afin de préciser la stratégie en ce qui concerne l’accompagnement des personnes qui reviennent de « zones de risque » d’un point de vue épidémiologique. L’approche générale en matière de restrictions/recommandations de voyages transfrontaliers se différencie entre zones rouges, oranges et vertes. La liste des zones à risque figure sur le site du SPF des Affaires étrangères.
Pour les « zones rouge », la Belgique émet une interdiction formelle de voyage.
Les voyageurs qui reviendraient néanmoins de ces zones seront traités comme « contacts à haut risque », ce qui signifiera qu’ils devront obligatoirement se soumettre à un dépistage et à une mise en quarantaine.
Pour les « zones orange », la Belgique déconseille fortement les voyages.
Il sera demandé aux voyageurs qui reviendraient néanmoins de ces zones de se soumettre à un dépistage et à une mise en quarantaine. Les recommandations de prudence sont d’application.
Les « zones verte » ne font l’objet d’aucune restriction particulière mais les recommandations de prudence restent toujours d’application.

La Wallonie sort sa circulaire « Canicule et Covid-19 » pour les maisons de repos

Sur proposition de la Ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, le secteur des maisons de repos, plusieurs scientifiques et ingénieurs se sont réunis pour examiner les mesures à mettre en place dans les établissements pour aînés en cas de canicule avec un potentiel risque de propagation du Covid-19. Le Covid-19 étant transmis par gouttelettes, les recommandations canicule habituellement déployées chaque année dans les collectivités ont dû faire l’objet d’analyses et d’attentions complémentaires. Les systèmes de ventilation initialement prévus peuvent en effet devenir des vecteurs de propagation du virus s’ils ne sont pas adaptés aux réalités actuelles de la crise sanitaire. Après validation par le groupe d’experts scientifiques de la crise Covid-19, le RAG (Risk Assessment Group), l’ensemble des recommandations regroupé dans une circulaire vient d’être envoyé aux 602 maisons de repos de Wallonie. Outre des dispositions d’ordre général comme, par exemple, une surveillance accrue des résidents et une constante hydratation, la circulaire prévoit désormais la désignation d’un référent canicule. Elle préconise également différentes pistes de climatisation à mettre en œuvre en espace collectif et individuel au regard des cas Covid-19. La circulaire encourage par ailleurs au maximum la ventilation naturelle des locaux aux heures fraîches de la journée, la réduction d’apports internes (éclairages, chargeurs, tv…) et externes de chaleur (fermeture des stores, films solaires…). Elle propose aussi des pistes alternatives de rafraîchissement comme notamment des « chill pillow » (oreiller où l’on insère des poches de gel refroidies), des bouillotes inversées (remplie d’eau glacée) ou encore d’envelopper la personne dans des draps humides et de procéder à une toilette corporelle complète, etc.

La Wallonie sort son « plan d’action » en cas de rebond du Covid-19 et de nouvelle épidémie

Suite au ralentissement de l’épidémie de Covid-19, la Ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, a organisé plusieurs réunions-bilans avec différents acteurs de la crise ; secteur des maisons de repos et du handicap, représentants des médecins, des infirmiers, fédérations patronales et organisations syndicales, Gouverneurs de Province… Ces réunions, croisées aux recommandations du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES), de la Conférence Interministérielle Santé et du Risk Management Group (RMG) ont permis à la Ministre et au Gouvernement de Wallonie de dresser un « plan d’action » en cas de rebond du Covid-19 ou pour faire à d'autres épidémies. Ce plan de la Wallonie s’articule autour de 5 axes et comporte 13 mesures à mettre en œuvre après concertation

L’AVIQ adapte les ressources chargées du suivi de contact (tracing)

Le suivi de contact ou contact tracing permet d'assurer la traçabilité des personnes infectées et d’identifier celles avec qui elles ont été en contact, pour éviter la propagation du virus. Au début de la pandémie, un contact tracing a été réalisé par l’AVIQ. Compte tenu de l’ampleur de la mission et suite au déconfinement, cette mission a été confiée, début mai, via un marché public, à un consortium.

Extension des soins psychologiques de première ligne

Afin de répondre à l'augmentation des problèmes psychosociaux liés à la pandémie COVID-19, une extension des soins psychologiques de première ligne remboursés à l'ensemble de la population a récemment été approuvée et est officiellement accessible depuis le 2juin 2020.
L'objectif de cette prise en charge psychologique de première ligne est la prévention, la détection précoce et l'intervention auprès des personnes présentant un mal-être psychologique temporaire, afin d'éviter que des problèmes légers ou modérés n'évoluent vers une pathologie chronique et complexe. Une recommandation du médecin, tel qu'un médecin généraliste, médecin du travail, un pédiatre, un (pédo)psychiatre, un médecin lié à un service PSE/ CPMS/ONE, gériatre est nécessaire.

Nouvelle distribution massive de masques en Wallonie : 1,7 million pour les professionnels qui travaillent dans les maisons de repos, les secteurs santé et social

La Wallonie vient de recevoir un nouveau lot de 2,2 millions de masques qu’elle avait commandé. Après vérification de leur conformité et réservation de 20% de ceux-ci pour alimenter le stock stratégique interfédéral, la Wallonie va distribuer plus de 1,7 million de masques chirurgicaux aux services des secteurs santé et social dont elle a la compétence propre.

Actualisation de l’offre de soins en santé mentale et assuétudes en Wallonie

Dans le cadre de la pandémie COVID-19, les dispositifs d’offre de soins en santé mentale et assuétudes se sont adaptés et ont évolué. À l’initiative de l’AViQ, en concertation avec le Cabinet de la Ministre wallonne de la Santé, le SPF Santé Publique et les Centres de référence en santé mentale généraliste et spécialisé, les acteurs de santé mentale se sont organisés par province pour actualiser l’offre de soins en santé mentale et assuétudes en Wallonie : Plates-formes de concertation en santé mentale (PFCSM), réseaux « enfants/ados » et réseaux « adultes », en collaboration avec les réseaux assuétudes, voire davantage selon les régions.

Ouverture des Bureaux régionaux sur rendez-vous à partir du 18 mai

A partir du 18 mai, les bureaux régionaux de l’AVIQ seront ouverts exclusivement sur rendez-vous. Pour ce faire, veuillez contacter votre agent de référence ou composer le numéro général du Bureau régional (coordonnées ici). Lors de votre rendez-vous, les consignes de sécurité pour éviter la propagation du virus seront strictement appliquées. Il vous sera notamment demandé pour toute rencontre, afin de vous protéger et protéger nos collaborateurs, de porter impérativement un masque. Il vous sera également demandé de désinfecter les accoudoirs de votre chaise ainsi que la table devant vous, lorsque vous arrivez et partez, avec du désinfectant et du papier mis à votre disposition. Retrouvez-les ici.