La Wallonie ouvre deux « structures intermédiaires de décontamination » pour limiter la propagation du COVID-19

A l’initiative de la Ministre de la Santé, Christie Morreale, le Gouvernement de Wallonie va ouvrir deux premières structures intermédiaires de décontamination pour soulager les maisons de repos et les hôpitaux. Au total, environ 50 places seront disponibles dès ce mercredi : 20 lits au centre de Séjour et Santé de Spa-Nivezée et 30 lits sur le site de l’hôpital Vincent Van Gogh à Charleroi.

Ces premières structures permettront de soulager hôpitaux et maisons de repos et, plus particulièrement, de maintenir une capacité hospitalière sous contrôle tout en évitant des contaminations complémentaires dans les maisons de repos et les structures d’hébergement (handicap, soins psychiatriques).

La Wallonie répond à l'urgence sociale

La crise du Covid-19 nous préoccupe tous et plus particulièrement les personnes en situation d’urgence sociale.
Vous avez des questions sur les aides sociales ou alimentaires? Les services d’écoute ? Mais aussi sur les situations professionnelles, les problèmes de logement, les crédits,... ?
Composez le 1718 : numéro gratuit, du lundi au vendredi (pas les jours fériés) de 8h30 à 17h
Consultez le site luttepauvrete.wallonie.be
Ou visionnez la vidéo : https://youtu.be/xSmBu8fDdys

Extension gratuite et sans aucune formalité des couvertures d’assurance RC et/ou accidents corporels pour les MR/MRS et les centres d’hébergement pour personnes handicapées ou fragilisées qui reçoivent l'aide de bénévoles

Les entreprises d’assurances qui assurent les institutions de santé et d’aide à la personne que sont les Maison de Repos/Maisons de Repos et de Soins et les centres d’hébergement pour personnes handicapées ou fragilisées, ont confirmé leur accord pour octroyer une extension gratuite et sans aucune formalité des couvertures d’assurance RC et/ou accidents corporels, conformément aux garanties et couvertures prévues au contrat, à l’ensemble des bénévoles auxquels ont recours les institutions de santé et d’aide à la personne qu’elles assurent en RC et/ou accidents du travail. De telles extensions de couverture étaient en outre déjà accordées par plusieurs acteurs du marché. 

Un soutien et une écoute gratuite à l’attention des professionnels de l’aide et du soin des services agréés et reconnus par l’AVIQ

L’impact de la crise provoquée par le coronavirus se fait ressentir sur le personnel de l’aide et du soin.
Pour leur apporter un soutien psychologique et une écoute,  le Cabinet de la Ministre Morreale, l’AVIQ et la Fédération Wallonne des Services de Santé Mentale (FéWaSSM) mettent en place un système de consultation gratuite à l’attention de ces professionnels. Concrètement, en appelant le n° gratuit de l’AVIQ 0800 16 061, ils pourront obtenir les coordonnées et les disponibilités d’un psychologue d’un service de santé mentale qui assurera une consultation gratuite par téléphone. Une affiche est également disponible

L’AVIQ lance une application destinée aux professionnels de l’aide et de la santé désireux d’aider !

Le manque de personnel dans des services agréés par l’AVIQ (maisons de repos, établissements résidentiels pour personnes en situation de handicap, maisons de soins psychiatriques, etc.) est un des risques liés au coronavirus.
Personnel malade ou en écartement préventif ; les raisons peuvent être diverses au sein des établissements d’hébergement pour personnes âgées, handicapées ou fragilisées. Or les besoins en professionnels de la santé sont bien réels et d’autant plus importants que les services résidentiels doivent assurer la prise en charge continue de ces publics à risque et la mise en route de dispositifs supplémentaires lorsqu’ils doivent faire face à une apparition de cas de COVID.
Sur impulsion de la Ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, l’Agence wallonne AVIQ lance un appel à tous les professionnels de l’aide et de la santé (éducateurs, médecins, personnel paramédical, psychologues, infirmier-è-r-e-s, aides-soignant-e-s…) disponibles et qui désirent mettre leur expertise à profit afin de venir en aide aux services en manque de personnel.
Cet appel est lancé vers le personnel des services et institutions qui ont réduit leurs activités.
Cet appel est également lancé auprès des hautes écoles qui forment aux métiers liés à l’aide et à la santé et à leurs étudiant-e-s en dernière année.
Cet appel est lancé, enfin, à tout professionnel de l’aide et de la santé disponible pour aider.

Vous êtes disponible et souhaitez proposer vos services ?
L’AVIQ met à votre disposition la « Plateforme Solidaire Wallonne », une application protégée afin de renseigner toutes les informations utiles à votre inscription. Il s’agit d’un formulaire de récolte de données personnelles soumises au RGPD, avec la possibilité pour chaque professionnel-le ou étudiant-e de modifier ses disponibilités depuis l’application et d’offrir ainsi aux services des listes de personnes disponibles à jour à tout moment.
Un mode d’emploi accompagne l’application afin que chacun-e se sente à l’aise avec le formulaire. Un numéro de téléphone est également disponible afin de répondre à toutes les questions liées à l’encodage : 071/337.502.
Ce numéro est joignable uniquement en semaine de 8h à 12h et de 13h à 17h.
L’AVIQ joue exclusivement un rôle d’intermédiaire et n’intervient en aucune manière dans la possible relation contractuelle qui lie la personne disponible et le service qui fait appel à elle. Cela signifie que l’AVIQ n’intervient pas pour la prise de contact, la prise en charge financière des prestations ou les contrats d’assurance des personnes disponibles.
Pour vous inscrire, rendez-vous sur solidaire.aviq.be
Un exemple de convention pour la mise à disposition de personnel d’un service vers un autre est disponible sur cette page. Une FAQ-citoyen et une FAQ-structure d'hébergement sont également disponibles pour réondre à vos questions.

115 millions d’euros aux secteurs Santé et Emploi pour faire face à la crise Covid-19 : la Wallonie payera les opérateurs dès le mois d’avril

La propagation du coronavirus a un impact considérable sur la grande majorité des secteurs. Afin d’aider les services de la Santé et de l’Emploi qui relèvent de ses compétences, le Gouvernement de Wallonie vient de marquer son accord sur les modalités d’affectation et de liquidation de l’enveloppe exceptionnelle de 115 millions d’euros proposée par la Ministre Morreale. Les aides seront directement payées aux opérateurs dès le début du mois d’avril et durant toute la première quinzaine. Ces différentes aides financières seront réparties entre les services de santé, du handicap, de la formation, de l’insertion socio-professionnelle et de l’économie sociale.

SafeLink : Une application pour le monitoring à domicile des patients covid-19 par le médecin traitant

A l’initiative de The Faktory, une alliance de développeurs bénévoles, et en partenariat avec le Réseau santé wallon et le Réseau santé bruxellois, un outil gratuit et fiable de surveillance des patients covid-19 à domicile a été créé.

L’opération s’est faite en étroite collaboration avec le Collège de médecine générale francophone. Plusieurs acteurs de téléphonie mobile soutiennent le projet, ainsi que la Ministre Christie Morreale. Safelink permet aux médecins de surveiller régulièrement l’état de santé de leurs patients Covid-19 qui se trouvent à domicile. Les patients transmettent minimum deux fois par jour leurs paramètres via l’application et le médecin peut évaluer leur état de criticité et intervenir le cas échéant. Cela permet également aux centres de tri et aux hôpitaux de s’adapter à l’évolution de la situation. Ce suivi est également continu : en cas d’indisponibilité du médecin référent, le médecin de garde aura la possibilité de « récupérer » sa liste de patients et d’en assurer le suivi durant le temps nécessaire. Enfin, les données récoltées sont anonymisées et mises à disposition des chercheurs et autorités compétentes afin d’assurer le suivi des mesures de sécurité liées à l’épidémie. 

L’AVIQ adapte son fonctionnement !

Régulièrement, le Gouvernement fédéral prend de nouvelles mesures pour faire face à la propagation du coronavirus (COVID-19) : voir www.info-coronavirus.be
En conséquence, les bureaux régionaux et l’administration centrale de l’AVIQ sont fermés au public jusqu'au 18 mai minimum. Cependant, les activités de l'AVIQ sont maintenues et a fortiori les missions essentielles de service public.
Notez que les agents de l’AVIQ ne sont plus autorisés à se rendre au domicile des usagers ni dans les services.

Vous pouvez joindre l'AVIQ par email : numerogratuit@aviq.be

Pour les personnes qui communiquent exclusivement par langue des signes, merci de prendre contact avec votre fédération ou association qui se mettra en contact avec l'AVIQ.

Pour contacter votre bureau régional :
Charleroi : 071/33.79.57
Dinant : 082/21.33.17 - 082/21.33.22
Libramont : 061/22 85 31
Mons : 065/32.86.18 - 065/32.86.14 - 065/32.86.27 - 065/328.621
Liège : 04/220.11.19
Ottignies : 010/43.51.60
Namur : 081/33 19 11
Pour contacter le centre de documentation : 071/33.77.44 ou documentation@aviq.be

Mise à disposition de personnel entre les services

Les mesures prises le 12 mars dernier par le Conseil National de Sécurité nous impactent tous et toutes dans notre quotidien et nos activités professionnelles. Certains services sont confrontés à un manque de personnel et parallèlement, d'autres ont dû réduire ou cesser leurs activités. Il existe cependant la possibilité de mutualiser les ressources en personnel entre les services afin d'apporter des réponses à la pénurie de personnel. Cette procédure vous est largement expliquée ci-dessous dans la FAQ. Une "convention de mise en mise à disposition de personnel" est également disponible en téléchargement.

Ensemble face au coronavirus : la Fondation Roi Baudouin, plus que jamais solidaire

La Fondation Roi Baudouin a décidé de mettre le plus rapidement possible des fonds à disposition des organisations de lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme, au moyen d'une procédure accélérée et allégée. L’objectif est que les publics vulnérables avec lesquels ces organisations travaillent, et qui sont gravement touchés par la crise du COVID-19, puissent continuer à être aidés. Les organisations peuvent demander un soutien forfaitaire de 10.000 euros.

Plus d'infos


Un deuxième soutien s'adresse aux organisations qui regroupent ou représentent des professionnels de première ligne acteurs du domicile (organisations professionnelles, cercles de médecine générale, fédérations, organisations d'aide et/ou de soins à domicile,...). L’objectif est que ces organisations puissent aider les professionnels de première ligne pour lesquels la crise du COVID-19 complique les capacités d’assurer l'aide et les soins. les organisations oeuvent demander un soutien forfaitaire de 10.000 euros.

Plus d'infos